La Fédé vous recommande : Fille de flic en quête d'âme

Alors qu’elle n’avait que huit ans, Isabelle Bellehumeur a sauvé la vie de sa mère qui était sous l’emprise de son mari, un policier alcoolique et maniaco-dépressif. La petite, traumatisée par cet évènement, ne se souvient de rien de sa vie avant ce fameux jour. Depuis, elle vit dans l’ombre des autres, sans jamais accepter le mérite, ni récolter le fruit de ses multiples efforts. 

Aux prises avec des crises d’anxiété, de la dépression et des idées suicidaires, Isabelle essaie toutes les techniques imaginables pour s’en sortir. Ce n’est que lorsqu’elle découvre sa réelle raison d’être qu’elle choisit finalement de vivre pleinement. 

« Que de courage que de vouloir briser le silence au moyen de l'écriture, processus thérapeutique des plus libérateurs ! Briser le silence est pourtant le point tournant vers un affranchissement du carcan des violences vécues... Bien sûr, le parcours de reprise de pouvoir sur sa vie est jalonné de résistances et de dénis de la part des uns, mais également d'élan d'ouverture, de solidarité et de soutien de la part des autres! Mme Ayotte est une survivante au sens le plus noble du terme! » 
- Madame Manon Monastesse, MA Intervention sociale, Directrice, Fédération des maisons d'hébergement pour femmes

« Nous ne pouvons savoir quand le besoin se fera sentir de nous libérer de l’emprise que la vie peut avoir sur nous. Par contre, quand le déplaisir est rendu trop grand, il est temps de sortir de notre cage et le moyen utilisé reste à chacun. Mme Ayotte a choisi l’écriture, une force en elle qui lui a permis de s’ouvrir à la vie. Elle est inspirante pour ceux et celles qui voudront prendre un chemin qui leur donnera le goût de vivre pleinement les belles années qui se profilent devant eux. » 
- Monsieur Robert Dubuc, président du RESCICQ (Regroupement des services communautaires de crise du Québec) 

Ayotte, Nathalie. (2014) Fille de flic en quête d'âme, aux éditions 100 inspirations, 244 p.

Voir la bande annonce et commander le livre

Partagez partager