Rapport d’enquête sur le décès de Rosalie Gagnon : la FMHF prend acte des recommandations de la coroner

Montréal, le 10 mars 2021 — À la suite du dépôt du Rapport d’enquête concernant le décès de Rosalie Gagnon, la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes tient compte des recommandations émises par la coroner et assure y répondre, bien qu’il s’agisse de recommandations déjà mises en vigueur dans les interventions actuelles des maisons membres.   

Depuis des décennies maintenant, les maisons d’hébergement membres de la FMHF œuvrent activement pour l’amélioration des relations avec les DPJ partout au Québec. La FMHF a d’ailleurs appuyé il y deux ans la mise sur pied du projet PEVC : protection des enfants en contexte de violence conjugale ; financé par Femmes et Égalité des Genres Canada, à hauteur de 1 millions de dollars sur 5 ans. Une démarche novatrice visant à la fois le renouvellement des pratiques d’intervention auprès des enfants vivant dans un contexte de violence ainsi qu’une meilleure prise en compte de la violence conjugale et de ses impacts dans les évaluations et interventions de la DPJ. 

Les premiers résultats des projets-pilotes déployés sont positifs et porteurs d’espoir pour une meilleure collaboration entre les maisons d’hébergement et la DPJ. Rappelons que la concertation doit être pensée dans le respect des mandats de chacune des organisations.

En matière de pratiques prometteuses, la FMHF souligne également l’importance de reconnaitre les multiples formes de violences dont sont victimes les femmes et leurs enfants. Il s’agit là d’une condition essentielle à la sécurité de ces femmes et enfants. Finalement, il faut évidemment consolider le financement des maisons d’hébergement qui doivent composer avec des situations de plus en plus complexes.

La FMHF répète qu’elle souhaite être une alliée dans l’amélioration des rapports entre la DPJ et les services essentiels de première ligne que sont les maisons d’hébergement pour femmes. De nombreuses avenues de collaboration permettraient d’améliorer le soutien que l’on apporte aux femmes violentées et à leurs enfants. La FMHF et ses membres souhaitent en être partie prenante.

 

À propos de la FMHF

La FMHF représente 36 maisons d’hébergement au Québec qui hébergent chaque année près de 3 000 femmes et leurs 1 500 enfants, victimes de violences conjugale et familiale, de traite et de violences basées sur l’honneur, d’agressions et d’exploitation sexuelles, etc. Elles répondent à plus de 50 000 appels et assurent plus de 175 000 suivis individuels. Elles soutiennent, via leurs services externes, plus de 5000 femmes et enfants.  Leur taux d’occupation avoisine voire dépasse 100%. Elles doivent refuser près de 10 000 demande d’hébergement chaque année faute de place disponible au moment de l’appel.

 

- 30 -

FMHF

Partagez partager