Les coups oubliés

25 Mars 2021

Les traumatismes crâniens chez les femmes victimes de violence conjugale représentent un problème de santé publique majeur. Un fléau que des experts appellent « l’épidémie silencieuse ». Mais contrairement à ce que l’on voit dans le monde du sport, ces blessures passent trop souvent sous le radar des professionnels de la santé. Dans bien des cas, les victimes elles-mêmes ignorent leur condition. Pourtant, elles risquent des séquelles à court et à long terme en raison des coups répétés qu’elles reçoivent et ce, parfois pendant des années.