Marche contre la violence faite aux femmes: «on fait face à une pandémie de l’ombre»

02 Avril 2021

Alors que la triste vague de féminicides se poursuit, avec une huitième femme assassinée en autant de semaines au Québec, des milliers de personnes ont défilé vendredi dans les rues de Montréal afin de demander du changement.

Directrice de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, Manon Monastesse soutient qu’une femme sur quatre est victime de violence au Québec.

«On fait face à une pandémie de l’ombre, parce qu’on la voit moins. Mais c’est important qu’on ait une vigilance et que tout le monde se sente concerné», a-t-elle illustré.