Revue de presse

Journaux, télé, radio, médias sociaux.: pour tout savoir sur les sujets brûlants d'actualité ! 

Violence conjugale et déconfinement

25 Mai 2021

Danielle Mongeau, présidente de la FMHF, réagit dans l'émission Le Fil concernant les dangereux impacts du confinement sur les femmes victimes de violence conjugale.

Policiers et maisons d’hébergement: partenaires face à la violence conjugale

09 Mai 2021

Si le parcours d’une victime de violence conjugale s’avère, la plupart du temps, être rempli d’embûches, à Saguenay, les intervenants tentent que cela soit différent. En effet, le Service de police de Saguenay et les maisons d’hébergement ont uni leurs efforts dans un objectif commun : améliorer le service aux victimes de violence conjugale.

«Arrêtez de justifier les féminicides par la souffrance des hommes !»

07 Mai 2021

En début de semaine, une douzaine de travailleuses des groupes de femmes de la Montérégie se rencontre pour aborder les féminicides. Le tour de table est rempli d’émotions : « Une autre femme a failli y passer. Elle a été violentée par son conjoint, tout près de nos bureaux... ». Elles affirment que les meurtres et les agressions subies par ces femmes sont le résultat désastreux de la violence conjugale, une prise de pouvoir des hommes sur les femmes. 

De l’aide pour la Maison Mirépi pour contrer une situation «épouvantable»

05 Mai 2021

Les femmes de la région victimes de violence pourront maintenant compter sur la Maison Mirépi pour refaire leur vie sur des bases nouvelles. La maison 2e étape leur ouvre ses portes après un investissement de 2,4 M$. Ce complément aux services d’urgence de Mirépi n’a pas tardé à confirmer sa nécessité. À peine construite, la maison a accueilli sa première locataire début avril, a révélé Martine Labrie, directrice de la maison d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence, lors de l’inauguration virtuelle de l’édifice, le 23 avril.

Féminicides: création d’une cellule de crise pour prévenir le pire

27 Avril 2021

La pandémie est particulièrement difficile en ce qui a trait à la violence faite aux femmes. En date du 23 avril, on compte 10 féminicides au Québec. Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) et l’ensemble des intervenants du milieu s’inquiètent de cette tendance. Pour y remédier, ils ont ensemble mis sur pied une cellule de crise pour intervenir en amont.

Collaboration renforcée pour prévenir les féminicides dans l’agglomération de Longueuil

26 Avril 2021

Des organismes de l’agglomération de Longueuil et le Service de police de l’agglomération de Longueuil se dotent d’outils supplémentaires pour prévenir la violence conjugale les femmes et des féminicides.  Les centres d’hébergement pour femmes, l’organisme Entraide pour hommes, la DPJ, le DPCP, le CAVAC et les CISSS de la Montérégie-Centre et Montérégie-Est ainsi que le SPAL se donnent une obligation de 100% d’efforts pour améliorer leurs interventions pour protéger les femmes. 

Le Centre féminin du Saguenay soulagé par la révision du budget du gouvernement

24 Avril 2021

« On a eu les bonnes nouvelles qu’on attendait depuis longtemps », dit d’emblée la directrice du Centre féminin du Saguenay. L'organisme, qui vient en aide aux femmes victimes de violence conjugale, lance un soupir de soulagement après la révision du budget du gouvernement de François Legault.

Violence conjugale: des cas de plus en plus lourds

24 Avril 2021

Jamais les cas de violence envers les femmes n’ont été aussi extrêmes que depuis le début de la pandémie, notent les maisons d’hébergement, où les victimes et les intervenants sont sous haute tension. 

Féminicide à Mercier : la communauté sous le choc

18 Avril 2021

De son côté, la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) dit craindre que le déconfinement graduel augmente le nombre d’incidents violents contre les femmes. «À ce rythme-là, on va atteindre notre moyenne annuelle de 12 bien plus tôt qu’à la normale, a affirmé la directrice de la FMHF Manon Monastesse au quotidien La Presse. Cette accélération, c’est vraiment du jamais vu.»

Un 10ème féminicide au Québec depuis le début de l'année

18 Avril 2021

Entrevue de Manon Monastesse, dg de la FMHF, dans l'émission Salut Bonjour au lendemain d'un 10ème féminicides au Québec

Un dixième féminicide en 2021 au Québec

17 Avril 2021

À l’issue de l’identification des deux corps retrouvés vendredi à Mercier, en Montérégie, les autorités ont confirmé samedi que Richard West, 50 ans, a « mis fin aux jours » de sa conjointe Dyann Serafica-Donaire, 38 ans, avant de s’enlever la vie à son tour. C’est le dixième féminicide à survenir depuis le début de l’année au Québec.

Féminicides: «Les conjoints violents sentent qu’ils perdent l’emprise»

17 Avril 2021

Alors que la série noire de féminicides se poursuit au Québec, la directrice générale de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, Manon Monastesse, a qualifié la situation de «profondément désespérante».

Féminicides: «Les conjoints violents sentent qu’ils perdent l’emprise»

17 Avril 2021

Manon Monastesse s’inquiète d’autant plus du fait que le Québec compte 10 féminicides en mois de trois mois, alors qu’il y en a en moyenne une douzaine par année dans la province. «On espère profondément que la série ne va pas se poursuivre pour en arriver, si la tendance se maintient, à une quarantaine de féminicides. Ça serait vraiment une situation inacceptable», dit-elle.

Un dixième féminicide au Québec cette année

17 Avril 2021

Une dixième femme a succombé à la violence conjugale au Québec depuis le début de l’année, vendredi, a confirmé la Sûreté du Québec (SQ). Une tragédie qui suscite une vague de sympathie, mais aussi d’indignation chez différents organismes et élus, qui pressent le gouvernement Legault d’agir pour prévenir d’autres féminicides dans la province.

Fémicides: «les conjoints violents sentent qu’ils perdent l’emprise»

17 Avril 2021

Mme Monastesse redoute sérieusement que ce ne soit le début d’une longue série. En février, la directrice générale avait déjà tiré la sonnette d’alarme puisqu’elle estimait que les possibilités de séparation étaient plus fortes étant donné que le contexte de la pandémie de COVID-19 est différent que l’année dernière.

Violence conjugale: les ressources d’aide à bout de souffle

16 Avril 2021

Décrié sur tous les toits, le terme féminicide a récemment fait les manchettes alors qu’une neuvième femme au Québec est décédée sous les coups de son conjoint depuis le début de l’année. Bien que la situation entourant la violence conjugale soit au cœur de leur mission, la Maison d’hébergement Alice-Desmarais et l’organisme Ressources pour Hommes de la Haute-Yamaska, peinent à répondre à la forte demande des derniers mois.

Violence conjugale : l'histoire de la tasse à café de Maniwaki

16 Avril 2021

Dans un hôtel de Maniwaki, un élément a attiré l’attention d’Espaces autochtones, qui y logeait dans le cadre d'un reportage à Kitigan Zibi : l'utilisation des tasses à café de l’organisme Halte-Femme, qui aide les victimes de violence conjugale. Quelques vérifications plus tard, le récipient… révélait effectivement une situation critique.

Violence conjugale: les ressources d’aide à bout de souffle

16 Avril 2021

Implantés dans la communauté depuis bon nombre d’années, la Maison Alice-Desmarais et l’organisme Ressources pour Hommes de la Haute-Yamaska travaillent de pair pour atteindre un but commun, soit aider les femmes et les hommes aux prises avec des problèmes de violence conjugale. Des équipes qui travaillent sans relâche pour venir en aide à ceux et celles qui tentent de trouver des solutions. Malgré des équipes d’intervenants soudées, les troupes sont présentement dans une impasse où les listes d’attente ne font qu’augmenter depuis quelque temps.

Lutte aux féminicides: le dossier de l’heure pour le gouvernement Legault

04 Avril 2021

Pour lutter contre les féminicides, François Legault a mis sur pied un comité qui se penchera dans les prochains mois sur le problème de l’heure pour son gouvernement. Si les premiers pas son encourageants, la tâche est immense, souligne la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF).

«Il y a urgence d’agir»: vaste marche à Montréal pour dénoncer la violence conjugale

03 Avril 2021

Plus d’un millier de personnes ont manifesté dans les rues de Montréal vendredi pour réclamer la fin de la violence conjugale, quelques heures seulement après la confirmation d’un huitième féminicide en huit semaines au Québec. La foule bigarrée réunissant des gens de tous les âges s’est d’abord réunie au parc La Fontaine. Plusieurs manifestants brandissaient des affiches pour dénoncer les crimes faits aux femmes. « C’est assez ! »,« La violence, ce n’est pas de l’amour » ou encore « Prenez nos plaintes, pas nos vies », pouvait-on notamment lire. « Protégez nos mamans », revendiquait pour sa part un jeune garçon, un carton à la main.

Pages